Make your own free website on Tripod.com
Algerie Chronologie.

 

 

 

6 -1991 L'agitation reprend dans les rues d'Alger.

 

30 - 6 - 1991 Les dirigeants du Fis, Abassi Madani et Ali Benhadj, sont

arretes.

 

5 -12 -1991 Le Parlement adopte une loi permettant aux autorites civiles de

faire appel a l'armee pour maintenir l'ordre public.

 

26 -12 -1991 Au premier tout des elections, le Fis, avec 47,4% des

suffrages, obtient 188 sieges, le Front des forces socialistes (FFS) 25%,

le FLN 15%, et les independants, 3%.

 

2 -1 -1992 Quelque 300 000 personnes manifestent a Alger, a l'appel

du FFS pour  "la sauvegarde de la democratie".

 

9 -1 -1992 Des centaines de femmes manifestent a Alger contre le FiS.

 

11 -1 -1992 Le president Chadli est contraint de demissionner.

L'interim est assure par le president du Conseil constitutionnel,

Abdelmalek Benhabiles.

 

12 -1 -1992 Un Haut Conseil de securite (HCS) annule les elections

legislatives.

 

14 -1 -1992 Le Haut Conseil d'Etat (HCE), preside par Mohamed

Boudiaf, prend le pouvoir.

 

22 -1 -1992 Le president du bureau executif provisoire du Fis,

Abdelkader Hachani, est arrete ainsi que la majorite des responsables du

mouvement.

 

4-8 -2 -1992 De violents affrontements opposent les forces de l'ordre

aux militants islamistes.

 

9 -2 -1992 Le HCE instaure l'etat d'urgence sur l'ensemble du

territoire pour une duree d'un an.

 

4 -3 -1992 La Chambre administrative du tribunal d'Alger decide la

dissolution du FIS.

 

22 -4 -1992 Boudiaf decide la creation d'un

Conseil consultatif national (CCN), charge de seconder le pouvoir executif.

 

8 -6 -1992 Le president Boudiaf appelle au lancement d'un

"Rassemblement national".

 

27 -6 -1992 Le proces devant un tribunal

militaire de Abassi Madani et Ali Benhadj s'ouvre a Blida. Le 15 juillet,

ils sont condamnes a douze ans de reclusion.

 

29 -6 -1992 Le president Boudiaf est assassine en direct a la

Television algerienne.

 

3 -7 -1992 Ali Kafi est nomme president du HCE.

 

9 -7 -1992 Belaid Abdesslam est nomme Premier ministre.

 

26 -8 -1992 Un attentat a l'aeroport d'Alger fait neuf morts et 128

blesses.

 

16 -3 -1993 Djillali Lyabes, ancien ministre de l'Enseignement

superieur, est assassine.

 

17 -3 -1993 Laadi Flici, membre du Conseil consultatif national, est,

lui aussi, assassine.

 

22 -5 -1993 Une marche de protestation contre

le terrorisme, organisee par l'Union generale des travailleurs algeriens

(UGTA), rassemble 100 000 personnes dans le centre d'Alger.

 

26 -5 -1993 L'ecrivain Tahar Djaout est assassine.

 

22 -6 -1993 Le sociologue M'Hammed Boukhobza est tue a son domicile.

 

10 -7 -1993 Le general Khaled Nezzar est remplace par le general

Liamine Zeroual a la tete du ministere de la Defense.

 

3 -8 -1993 Rabah Zenati, journaliste a la television nationale, est

assassine

 

21 -8 -1993 - Redha Malek est appele a succeder a Belaid Abdesslam a

la tete du gouvernement. - Le meme jour, assassinat de Kasdi Merbah, ancien

chef de la Securite militaire et ancien Premier ministre.

 

31 -8 -1993 Sept islamistes, condamnes a mort pour leur complicite

dans l'attentat de l'aeroport d'Alger, sont executes.

 

21 -9 -1993 Deux geometres francais, enleves la veille par un groupe

arme, sont retrouves morts pres de Sidi-bel-Abbes.

 

10 -10 -1993 Djillali Belkhenchir, professeur de pediatrie a

l'Universite d'Alger, est assassine dans l'hopital Birtraria.

 

11 -10 -1993 Le Haut comite d'Etat annonce la creation d'une

Commission du dialogue national, composee de trois generaux et de cinq

civils, chargee de preparer

 

14 -10 -1993 Mustapha Abada, ancien directeur de la television

algerienne, est abattu pres de son domicile.

 

16 -10 -1993 Deux lieutnants-colonels de l'armee russe, instructeurs

a l'ecole d'aviation de Laghouat, sont assassines par un groupe armee

islamiste.

 

21 -10 -1993 Trois techniciens, un Peruvien, un Colombien et un

Philippin, de la firme Sadelmi, sont retrouves morts, apres leur

enlevements, le 19 octobre, par un groupe arme.

 

24 -10 -1993 Trois employes du consulat de France a Alger sont

enleves a la sortie de leur domicile. Ils sont liberes, apres une vaste

operation de police, le 31 octobre et le 1er novembre. Les ressortissants

etrangers en Algerie commencent a quitter le pays.

 

9 -11 -1993 Une vaste operation policiere est menee dans les milieux

islamistes en France. 88 personnes sont interpellees. Le gouvernement

algerien ne cache pas sa satisfaction devant cette initiative du ministre

de l'Interieur, Charles Pasqua.

 

15 -11 -1993 Dans un communique a l'AFP, le Fis adresse un

avertissement aux etrangers vivant en Algerie.

 

17 -11 -1993 Dix nouvelles condamnations a mort sont prononcees par

la Cour speciale d'Alger, portant ainsi a 350 les peines de mort prononcees

par les cours speciales depuis leur creation en fevrier 1993.

 

30 -11 -1993 46 personnes, 14 agents des forces de l'ordre, 17 civils

et 12 islamistes, ont ete tues en une semaine en Algerie.

 

5 -12 -1993 Une Russe, Larissa Ayadi, mariee a un Algerien, est tuee

d'une balle dans la tete alors qu'elle faisait son marche, a Alger.

 

8 -12 -1993 Alors que 8 policiers sont tues dans une embuscade pres

d'Alger, et 8 autres pres de Ghardaia, les agences de voyage europeennes

interrompent leurs relations avec l'Algerie.

 

10 -12 -1993 Dans un communique remis au quotidien El Khabar, 6

membres fondateurs du Fis exigent la liberation des dirigeants du "parti de

Dieu " comme prealable a toute discussion.

 

13 -12 -1993 Les services du Premier ministre, Rheda Malek, annoncent

que "le gouvernement algerien envisage un accord avec le FMI s'appuyant sur

un reprofilage multilateral de la dette"  algerienne, qui comprendra, entre

autres mesures, une tres forte devaluation du dinar.

 

14 -12 -1993 12 Croates, originaires de Croatie et de Bosnie, sont

assassines a l'arme blanche sur un chantier pres de Tamezguida.

 

17 -12 -1993 Dans une conference de presse donnee a Bonn, Rabah

Kebir, porte parole du FIS, exige, avant tout dialogue, la liberation des

islamistes emprisonnes et la mise en jugement des responsables de la

repression.

 

19 -12 -1993 Dans un communique publie a Alger, le Haut conseil de

securite annonce que la Conference nationale, preparee par la CDN

(Commission de dialogue national), se tiendra les 25 et 26 janvier 1993. Le

HCS, par ailleurs, prolonge le mandat du HCE au plus tard jusqu'au 31

janvier 1993, et au moins jusqu'a la prestation de serment de la nouvelle

instance presidentielle.

 

20 -12 -1993 Semaine meurtriere : plus de cent membres des forces de

l'ordre sont tues dans une serie d'embuscades, tandis que les executions

sommaires d'islamistes deviennent frequentes.

 

21 -12 -1993 Inaugurant un reacteur nucleaire, le ministre des

Affaires etrangeres souligne l'intention de l'Algerie d'adherer au traite

de non-proliferation nucleaire.

 

22 -12 -1993 La direction clandestine du Fis rappelle, dans un

communique, son opposition radicale au pouvoir en place et appelle a la

continuation de la lutte armee.

 

28 -12 -1993 Le poete et agronome Youssef Sebti est egorge dans la

banlieue est d'Alger.

 

29 -12 -1993 -Un Belge, Bernard Robert, et son epouse Fahdila Yekhlef

sont egorges a leur domicile, pres de Bouiza, en Kabylie. -"La repression,

le terrorisme, l'instauration d'une quasi-guerilla urbaine et la

constitution de maquis islamistes ont fait 3 500 victimes en deux ans." -

In La poudriere algerienne.

 

3 -8 -1994 5 fonctionnaires fran‡ais sont tues dans un attentat

commis a Alger.

 

4-8 -1994 Le GIA revendique l'attentat du 3 aout contre les

fonctionnaires francais.

 

5 -8 -1994 9 militants islamistes sont assignes a residence a

Folembray en sus des 7 qui y sont deja.

 

6-8 -1994 Un imam de l'Ardeche, Omar Shaker, rejoint les 16

assignes.

 

6-7-8 -1994 L'AIS (Armee islamique du salut) menace la France en

demandant la "liberation immediate" des militants.

 

10-8 -1994 Arrivee de 6 nouveaux Algeriens a Folembray. Ahmed

Zitouni, epicier a Lievin (Pas-de-Calais), qui semble avoir fait l'objet

d'une erreur, voit son assignation transfere dans son departement.

 

12-8 -1994 Arrivee d'un nouvel assigne a Folembray. Les avocats de

13 des personnes retenues deposent, trois recours pour chacun de leurs

clients, dont une requete en sursis a execution de l'arrete d'expulsion.

 

13-8-1994 Arrivee de deux Algeriens a Folembray qui totalise 25

assignes.

 

16-8-1994 Djaffar el-Houari lance une mise en garde a la France.

 

18 -8 -1994 Arrivee d'un Marocain. Sa‹d Magri commence une greve de

la faim, niant tout lien avec le Fis.

 

19 -8 -1994 Les avocats de deux assignes font constater par huissier

que leurs clients font l'objet en realite de "detentions effectives".

 

23 -8 -1994 Hospitalisation de Said Magri.

 

24 -8 -1994 Le ministre de l'Interieur et le prefet de l'Aisne sont

assignes en refere pour "voies de fait" par deux avocats. Mgr Gaillot

exprime son soutien a l'imam Larbi Kechat.

 

25 -8 -1994 Les assignes refusent de recevoir le recteur de la

mosquee de Paris, Dalil Boubakeur, sous pretexte qu'il "represente le

pouvoir algerien".

 

30 -8 -1994 Le GIA menace "de porter le Djihad au Maroc si le roi

Hassan II ne revient pas sur sa decision d'imposer un visa d'entree sur

sont territoire aux Algeriens." Il estime que "la decision du roi du Maroc

est une "infamie digne des agissements de Satan" et constitue un service

rendu au tyran impie d'Alger." Le GIA met en garde les partisans et

dirigeants du Fis et de son bras arme, l'AIS, contre des negociations "avec

le pouvoir pour des miettes", en precisant qu'il etait au courant "de

negociations secretes entre les soldats du Pharaon et les deux dirigeants

islamistes liberes en fevrier dernier, Ali Djeddi et Abdelkader

Boukhamkham, qu'il menace de represailles". Edouard Balladur declare

qu'il "n'est pas du tout enclin a composer". "J'espere que cela servira de

lecon a ceux qui ne respectent pas les lois de la Republique et aussi

celles de l'hospitalite". Le ministre des Affaires etrangeres du Burkina

Fasso ou sont diriges les expulses de Folembray declare accueillir les 20

islamistes "pour des raisons humanitaires. Ces hommes sont libres de leurs

mouvements et ils pourront aller la ou ils veulent".

 

 

Return to the main page